vendredi, janvier 25, 2013

Vers un escamotage du centenaire de la guerre de 14 ?

Mon sixième sens, mon intuition masculine, me dit que le gouvernement va escamoter le centenaire de la guerre de 14, genre Chirac et Austerlitz en 2005.

Comme c'est un peu plus gros, on fera le service minimum, façon Tardi : les pauvres pioupious victimes. Même pas du devoir, mais d'affreux généraux sanguinaires.

A cette indigne infantilisation des Poilus que je sens venir, on opposera le lieutenant Genevoix, le Normalien si fier d'être un officier de troupe, expliquant que dans sa section il y avait un français vivant en Californie, quinquagénaire, donc tout à fait à l'abri de la guerre, qui avait rejoint dès les premières rumeurs de guerre.

A l'origine du mauvais traitement que nous faisons subir à la mémoire des combattants de  14-18 ? Notre lacheté. Lâcheté à reconnaitre que nos aïeux n'étaient peut-être pas de gentils pacifistes mais des bellicistes, lâcheté à comparer notre patriotisme et notre sens du devoir aux leurs.




Aucun commentaire: