jeudi, février 21, 2013

Abrogation du jour de carence pour les fonctionnaires

Abrogation du jour de carence pour les fonctionnaires : pour l'administration française, c'est tous les jours jour de carence.

En fait, je n'avais pas compris ce gouvernement : c'est un gouvernement de scientifiques, ils font des expériences. Les cobayes, c'est nous.

Le thème de l'expérience en cours : «Où est le seuil d'explosion des Français du privé ? Jusqu'à quel point peut-on se foutre de leur gueule, les matraquer sans cesse tout en dorlotant les ponctionnaires, avant qu'ils n'explosent ?»

Ma réponse intuitive est que le seuil est très très haut. Nous sommes tellement habitués à nous comporter comme de gentils moutontribuables, bien soumis, bien obéissants, que le gouvernement aurait tort de se retenir.

Nous exprimons de temps en temps de mignons mouvements d'humeur, de rigolotes bouderies, mais de révoltes ? Mais de révolutions ? Jamais.

Enfin, si. Il y a tout de même une réaction forte (hélas, indolore à court terme, donc impuissante à rien changer) : les jeunes entreprenants partent faire leur vie ailleurs par dizaines de milliers.

La «manif» du 24 mars va être intéressante. C'est la manifestation du «coeur de cible» (pas au sens marketing, au sens fabricant de la MG 42) du gouvernement Hollande. Si nous restons dans le mièvre, le mou, le pastel, Hollande a raison de nous en foutre plein la gueule. Si nous passons à des slogans plus musclés, plus politiques, les affaires sérieuses commencent.

Pour ceux qui ne connaitraient pas la MG 42 (les citrouilles, c'est nous) :

Aucun commentaire: