samedi, février 16, 2013

La France du refus

La France du refus

Il y a trop de mots dans cet article. Tillinac n'est pas assez percutant.

Mais il a raison sur le fond : le mépris de la classe jacassante, fausse droite et vraie gauche confondues, pour le peuple des Français non-reniés, les Armagnacs, remonte le ressort d'une bombe à retardement, dont, dans leur inconscience, les jacassants n'imaginent pas la violence. Ils en seraient pourtant les premières victimes.

L'humiliation de la majorité, même silencieuse, n'est pas une habitude politique qui garantit le confort et la pérennité de ceux qui la pratiquent !



Aucun commentaire: