mardi, mars 19, 2013

Une solution simple à l'épineux problème des rythmes scolaires

Comme d'habitude, on essaie de soigner le symptôme pour ne pas avoir à s'attaquer à la maladie.

La maladie, c'est le centralisme bureaucratique. Décider des rythmes scolaires de Paris pour toute la France, là est la folie.

Donnez leur autonomie aux écoles, donnez un vrai pouvoir aux directeurs, laissez les recruter librement, décider des méthodes et des rythmes. D'autre part, laissez les parents mettre leurs enfants dans l'école de leur choix. Et vous créez un marché scolaire, qui résoudra naturellement et en souplesse, localement, les problèmes qui paraissent insolubles vus de Paris.

Mais, évidemment, c'est précisément ce que les socialauds veulent éviter. Ne comptez pas sur ceux qui vivent des problèmes et qui les chérissent pour les résoudre.

Aucun commentaire: