mardi, avril 23, 2013

Conférence Marc de Scitivaux

Hier, nous sommes allés à une conférence de Marc de Scitivaux intitulée "Les crises de la régulation", j'attends la mise en ligne de la video pour vous la relayer.

Je cite de mémoire (et approximativement) les deux citations qui lui ont servi d'introduction :

Proust :

Nos illusions ne naissent pas des faits et ne peuvent donc pas être abolies par les faits. Leur démenti constant par les faits ne les empêche pas de continuer à exister.

Tocqueville :

Une idée simple, précise et fausse vaincra toujours dans l'esprit du public une idée vraie et complexe.

Son analyse de la crise européenne est très noire, même si il l'a faite avec beaucoup d'humour. Dans la tonalité de ce que vous pouvez lire ici et entendre sur BFM de Jean-Pierre Petit et de Marc de Scitivaux lui-même.

A cause de l'éviction des lions par les renards, il ne voit pas de sortie de crise.

Et il a conclu par Junger :

A la trahison de la vie par l'esprit, répond la trahison de l'esprit par l'esprit.

Manière de dire qu'une fois qu'on a commencé à se mentir sur les faits (la faute à la dérégulation, la faute aux spéculateurs, la faute à la méchante finance, la faute à Thatcher, ...), on est prêt à toutes les aventures et à toutes les folies (nazisme, fascisme, communisme, etc.)

Et pour bien enfoncer le clou, il a terminé sur les photos de Beppe Grillo, M. Le Pen et JL Mélenchon.

Aucun commentaire: