jeudi, avril 18, 2013

Mariage pour tous : la stratégie des opposants

Je doute depuis un certain temps de la pertinence des manifestations. En effet, je les trouve trop risquée médiatiquement : au moindre signe de démobilisation, les medias se jetteront dessus pour annoncer la fin du mouvement. De plus, on a vu que, ces manifestations étant non violentes, elles n'exercent qu'une pression très faible sur le gouvernement et usent beaucoup de forces et de moyens.

Le temps joue contre les opposants puisque un déroulement normal du processus institutionnel finira par l'adoption de cette loi scélérate (et l'UMP ne reviendra jamais dessus). D'ailleurs, les opposants (dont je suis) sont pathétiques, voire ridicules : le temps joue contre nous depuis quarante ans et c'est seulement aujourd'hui que nous nous réveillons ?

Alors, que faire ? C'est simple, les gauchistes nous l'ont enseigné : jouer la provocation, espérer le ministre harcelé qui insulte la mère de famille.

C'est dégueulasse ? C'est ignoble ? Je suis bien d'accord avec vous, mais c'est le prix pour avoir attendu si longtemps avant de réagir.

Evidemment, le mieux serait d'espérer dans la grande sagesse du gouvernement mais, hélas, pour les raisons décrites dans le billet précèdent, je n'y crois pas.

En cas de défaite, nous nous dirigerons vers un régime à l'espagnole.

Aucun commentaire: