jeudi, avril 18, 2013

Mariage pour tous : la stratégie hollandaise de la tension


Beaucoup des partisans du mariage des invertis sont des sectaires dogmatiques et irresponsables (1).

François Hollande est plus subtil (il est également sectaire, dogmatique et irresponsable, mais pas que cela). A quelques réflexions et actions, on sent bien que le mariage des invertis n'est pas sa préoccupation première.

Alors, pourquoi cette stratégie de la tension ?

1) Pendant qu'on parle de cela, on ne parle pas d'autre chose. C'est aujourd'hui le principal, puisque sa stratégie économique est d'attendre la croissance américaine comme Pétain attendait les Américains en 1917. Donc tout ce qui permet de «gagner» du temps (temps perdu pour la France) est bienvenu. Et on continue les mesurettes fonctionnairophiles et éconophobes en attendant.

2) Cela lui permet de montrer sa gauchitude sans frais financiers.

3) En excitant la droite, il peut espérer récupérer quelques partisans par réaction de son camp.

C'est minable ? Ca correspond bien au personnage, qui n'a jamais été un aigle de la grandeur.

Et puis, soyons honnête : il ne peut pas faire autrement. Les socialistes ne peuvent pas se prévaloir de l'efficacité économique, cela ferait rire le monde entier. Ils ne peuvent pas non plus arguer d'une politique extérieure ambitieuse, ils sont ligotés par l'Europe et les divers accords qui nous limitent. Il ne leur reste donc que le «sociétal». Ca tombe bien pour les socialistes : la table rase et l'homme nouveau rééduqué de force, c'est leur truc.

Y a-t-il une sortie par le haut (pour parler comme un journaliste) ? Oui : «J'arrête les conneries et les distractions. Comme je l'ai déjà dit, j'ai sous-estimé la crise. La priorité est désormais l'économie. Je retire la loi sur le mariage pour tous dans un souci d'apaisement.

En contrepartie, je demande à tous un effort économique et un élan vers l'avenir et vers le risque, à commencer par les politiciens à qui je demande démissionner s'ils sont fonctionnaires. Etc .»

Bien sûr, je n'y crois pas une seconde. Donc Hollande s'arc-boutera et je ne vois pas comment faire obstacle à cette loi (je n'ai aucune confiance dans les apparatchiks du conseil constitutionnel).

*******************
(1) : les abrutis qui argumentent «ils peuvent bien se marier s'ils s'aiment» sont simplement des cons. En revanche, d'autres ont une pensée beaucoup plus élaborée et c'est tout à fait consciemment qu'ils veulent abolir toute référence à la nature.

Aucun commentaire: