dimanche, mai 26, 2013

Ah, si seulement le peuple et la réalité pouvaient se faire plus discrets. Que nous puissions continuer nos petits jeux entre nous.

C'est à peu près ce que doivent se dire ce soir politiciens et journalistes, qu'ils soient du PS, de l'UMP ou du FN.

Ces derniers temps, le peuple et la réalité ont une fâcheuse (pour ne pas dire fachisse) tendance à se révéler «nauséabonds» et mal élevés, style coup de feu dans un diner mondain.

Aucun commentaire: