mardi, mai 28, 2013

La tenaille

Tout d'abord, un rappel sur la célèbre manoeuvre de la tenaille :




Je pense que le Printemps français doit prendre le gouvernement en tenaille entre :

> une branche juridique : porter plainte (avec des preuves) pour toutes les arrestations injustifiées. Les emmerder, leur pourrir la vie.

> une branche médiatico-politique. Continuer le harcèlement, notamment des élus de la fausse droite, en profitant des élections municipales. Faire mousser, les user, les excéder.

Je commence à prendre confiance : la principale faiblesse du Printemps français me semblait intellectuel, le manque de doctrine cohérente et claire empêchait de parier sur un maintien dans la durée. Or, dans ce domaine, je note des progrès, la mise à l'écart de Frigide Barjot et le bouillonnement des blogs me semble aller dans le bon sens.

Le sujet à clarifier est l'Europe. Nous n'y sommes pas encore mais la question se posera dans deux ans pour les élections européennes.

Il faudra expliquer le lien européisme / homme nouveau / étatisme / immigrationnisme / négation des traditions.




Aucun commentaire: