samedi, mai 18, 2013

Pour les députés français, les races n'existent plus


Pour les députés français les races n’existent plus…

La date du jeudi 16 mai restera dans l’histoire de la pensée française comme celle d’une nouvelle grande victoire de l’obscurantisme. A main levée, salivant aux stimuli du politiquement correct à la française, à l’image des chiens de Pavlov, les  députés français ont en effet, et sur proposition du Front de gauche, supprimé le mot « race » de la législation.
La gauche unanime a naturellement voté pour cette proposition. Avec la « fermeté » qui les caractérise les députés de l’ « opposition » ont largement voté avec les amis de Monsieur Mélenchon. Certains, plus « courageux », ont choisi de s’abstenir au prétexte que ce texte « plein de bonnes intentions pose problème au plan technique »… Belle défausse…
Au même moment, dans le monde anglo-saxon, la notion de « race » est à ce point considérée comme une réalité qu’elle figure dans le cursus de plusieurs dizaines des plus grandes universités américaines. Ainsi, pour ne prendre que le seul exemple des Etats-Unis :
 
Schools PhD'S

· Race, Ethnicity, and post-Colonial Studies Schools

· Master's and PhD Programs in Race, Ethnicity, and post-Colonial Studies

· Race, Ethnicity, and post-Colonial Studies Programs

 
School & Program
Address

Boston, MA

Providence, RI

Los Angeles, CA

Northridge, CA

Claremont, CA

New York, NY

Ithaca, NY

Bloomington, IN

Philadelphia, PA

East Lansing, MI

Bozeman, MT

New York, NY

Evanston, IL

Columbus, OH

San Francisco, CA

San Jose, CA

Los Angeles, CA

Lawrence, KS

Louisville, KY

Amherst, MA

Madison, WI

Dignes disciples d’Alphonse Allais qui décrétait l’« extinction du paupérisme après 9 heures du soir », les députés français viennent donc de brillamment s’illustrer en signant  la mort de l’anthropologie. Tout autre commentaire serait superfétatoire...

Bernard Lugan
17/05/13

Aucun commentaire: