dimanche, juillet 14, 2013

Ce n'est pas quand on a chié dans son froc qu'il faut serrer les fesses

Il sont bien gentils tous ces gens de la Manif pour tous et du Printemps français, mais oú étaient-ils il y a vingt ans, quand le nihilisme politique et social aurait pu, avec de la chance et de l'energie, être battu ?

Leur combat est sympathique mais vain car trop tardif.

Aucun commentaire: