samedi, juillet 13, 2013

Déraillement de train : une chance pour la France ?

Un commentaire de Bob :

*******
Nathalie Michel, du syndicat de police Alliance, raconte la scène :

"A 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres".

Les premières dépêches faisaient "seulement" état du vol des portables des équipes de secours... Il fut un temps où ce genre d'actes était puni de mort séance tenante.

Et de nos jours encore, selon Wikipédia, lors des inondations de la Nouvelle-Orléans : Le jeudi 1er septembre 2005 au soir, des unités de la Garde nationale de l'US Army arrivent sur les lieux pour empêcher les pillages, qui se sont généralisés, avec ordre de tirer pour tuer. Autrement dit : c'est en France que règne la loi de la jungle, et c'est aux Etats-Unis que règne le droit. (Bon, tout est relatif...) Comme quoi, quand on veut, on peut.
*******

Alors, ce déraillement, une chance pour la France d'ouvrir les yeux ? SNCF dispendieuse, jouant l'épate avec les TGV, la France pauvre livrée aux barbares, la police-justice qui se couche, ...

Même pas : les journaux du système observent un silence complice.

Addendum : François Hollande "veut éviter toute polémique". Ce langage euphémistique signifie qu'en bon gardien du système failli, il souhaite discréditer par avance les salauds qui voudraient poser les problèmes sur la table et en discuter. Et ce n'est pas la prétendue droite, qui communie avec la gauche dans un étatisme imbécile et criminel, qui lèvera les bons lièvres.

Il n'y a pas à dire, la liberté d'expression et l'intelligence progressent tous les jours. Éviter le débat sur les questions qui fâchent, excellent moyen de ne rien changer et de continuer à sombrer. Quand je vous dis que nous sommes sur une trajectoire espagnole ...

Aucun commentaire: