mardi, juillet 02, 2013

Des lapins pris dans la lumière des phares

Je retrouve sous la plume de plusieurs éditorialistes la description de nos politiciens, de droite et de gauche, comme de lapins tétanisés par la lumière des phares de la voiture qui va les écraser.

La voiture en question, c'est évidemment la catastrophe économique et politique que tout le monde pressent.

Cette catastrophe a une cause simple : les Etats-providences socio-clientélistes et oligarchiques sont condamnés à mort par la mondialisation. Cette sentence est renforcée dans nos contrées par l'Euro et l'UERSS qui parachèvent l'euthanasie de nos économies.

Il faut toujours revenir à ce précepte d'Einstein : «Ne pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre».

Les solutions de nos politiciens étatistes et socio-clientélistes sont, précisément, notre problème. Ils ne comprennent rien à ce qui arrive parce que ce qu'ils savent faire, leurs recettes habituelles, est la cause de la catastrophe qui va les écraser (et nous avec).

Eviter la catastrophe est encore possible, mais toutes les idées qui le permettent sont ignorées de nos politiciens, elles ne font pas partie de leurs connaissances, de leur culture, de leur état d'esprit.

Dans ces cas là, il y a une solution : passer la main à plus compétent de soi. Ils existent, mais, bien entendu, ils se tiennent aussi éloignés de la politique que d'une benne à ordures. Et de toute façon, nos politichiens n'ont pas l'intention de laisser leur place, ils préfèrent se faire écraser en jouissant jusqu'au dernier instant des ors de la république.

Bref, c'est bien parti pour ça :






Aucun commentaire: