mercredi, août 07, 2013

Cerné par les cons (et quelques connes)


Un chantier. Un ouvrier bloque la circulation pour faire entrer un camion. On peut calculer à la seconde près l'instant où nous nous serons libérés en observant les manoeuvres de l'engin.

Hé bien, des cons (et quelques connes) klaxonnent.

On peut trouver des tas de raisons mais, au fond du fond, il n'y a qu'une explication : la connerie.

Aucun commentaire: