vendredi, août 02, 2013

Début de révolte fiscale ?

Comme vous le savez, je pense que la jacquerie de la France bien élevée ne restera que cela, une jacquerie sans lendemains, tant que les opposants au socialisme ne n'utiliseront pas l'arme de destruction massive du socialisme, la grève des impots (M. Thatcher : «Le socialisme vit avec l'argent des autres. Il s'arrête quand il n'y a plus d'argent des autres»).

Or, on détecte des frémissements sur ce front. Il y a bien sûr le travail au noir, mais celui-ci, par définition, est discret et on peut donc faire semblant de l'ignorer (toujours le problème de la parole publique).

Voici une initiative publique et collective, donc qui pourra difficilement être ignorée, même si l'on connaît les immenses capacités de dégueulasserie méprisante des medias : Grève des cotisations sociales des TPE en septembre ?.

C'est la partie violente qui manque pour donner de la force au mouvement. Violence financière, et non pas physique, mais l'Etat prédateur réagira peut-être par la violence physique : les ponctionnaires n'aiment pas du tout quand les moutontribuables se rebellent.

Aucun commentaire: