vendredi, août 16, 2013

L'oppression fiscale lancée à fond les ballons. Avec la complicité de la presse.

Hitler, Lénine, Mao, Pol Pot étaient bien gentils mais ils péchaient tous par excès de précipitation.

Le truc, ce sont nos vrais héros, les socialistes français, de droite et de gauche, qui l'ont trouvé : pour imposer une dictature socialiste en cinq ou dix ans, il faut faire couler le sang, ça suscite des oppositions et ça se termine mal.

Alors qu'une dictature socialiste imposée en soixante-dix ans de petits pas avec propagande unilatérale, de «progrès» en «avancées», sans oublier les nécessaires «solidarité» et «justice sociale», ça passe comme une lettre à la poste :

Abus de droit : les députés tentent l’embuscade fiscale

Cela n'empêchera pas la gauche de se heurter à son éternel problème : la réalité. Mais plus tard. En ayant plus fait souffrir les Français. En ayant entrainé la France encore plus bas. En ayant encore plus bouché les issues.

Aucun commentaire: