mardi, septembre 03, 2013

S'intéresser aux juifs d'il y a soixante-dix ans, c'est bien. S'intéresser aux chrétiens d'Orient d'aujourd'hui, c'est mieux.

Je remarque que ceux qui crachent sur nos grands-parents pour ne pas avoir tout sacrifié au sauvetage des juifs sont les mêmes qui ne sacrifient absolument rien au sauvetage, sans risque personnel, des chrétiens d'Orient.

Bref, des cons. Ou des salauds. Ou les deux.

Aucun commentaire: