lundi, octobre 28, 2013

Le président sans courage


Valeurs Actuelles a fort bien défini le problème de fond de François Hollande : c'est un homme sans courage (1).

Or, comme disait Hélie de Saint-Marc, l'autorité est fille du courage sous toutes ses formes, intellectuelle, morale et physique. Le manque d'autorité de François Hollande s'explique aisément.

Mais ne nous voilons pas la face : le manque de courage, la lâcheté, pour appeler la chose par son nom, n'a pas que des inconvénients. Elle explique l'ascension du personnage. Quand on évite la confrontation, quand on ne dit jamais ce qu'on pense, quand on prend sans cesse des postures calculées, on finit par devenir le plus petit dénominateur commun, celui auquel se rallie la majorité sans idées mais avec beaucoup de haines recuites.

Je ne suis pas loin de penser que les Français ont le président qu'ils méritent : sont-ils si courageux ? Mais, en tout cas, je suis sûr que notre classe politique a le président qu'elle mérite : à part Raymond Barre, Edouard Balladur et, dans une moindre mesure, Philippe Seguin, combien  de politiciens ont essayé un discours de vérité ?

Deux et demi en quarante ans, ça ne fait pas lourd.

************
(1) : d'ailleurs, ce n'est pas un homme mais une femmelette.

Aucun commentaire: