lundi, novembre 25, 2013

Réforme fiscale Ayrault : craignons le pire

L'idée saugrenue de consulter les «partenaires sociaux», c'est-à-dire les oligarques parmi les oligarques, sans aucune légitimité, sur la réforme fiscale annoncée doit susciter toutes les terreurs : on sait déjà d'avance ce que ces gens vont dire. «Il faut sauver à tout prix le système qui coule et matraquer encore les classes moyennes supérieures».

Nous sommes prisonniers et Ayrault convoque ses copains «partenaires sociaux» pour l'aider à nous tabasser. Habituellement, c'est très mal vu de tabasser des prisonniers. Sauf à gauche en matière fiscale ...

Le mieux serait que cette réforme soit enterrée. Sinon, elle va précipiter encore plus le naufrage de l'économie et la banqueroute.

Aucun commentaire: