dimanche, décembre 15, 2013

Bishops' follies

Ce texte d'Alain Besançon, republié par Koltchak, n'a pas pris une ride :

Bishops' follies

Le cléricalisme, c'est-à-dire la coupure entre les pasteurs et leurs ouailles, a toujours été une menace pour l'Eglise catholique. Rien de nouveau, cela fait partie de son histoire et de sa vie.

Hélas, ce phénomène est renforcé, suite à la crise des vocations, par la baisse du niveau intellectuel du clergé, spécialement du haut clergé. Traditionnellement, il y a au sein de l'Eglise des savants, des grands penseurs, des philosophes réputés, des théologiens de renom. Aujourd'hui, ils sont beaucoup plus rares.

Or, le christianisme, spécialement sous sa forme catholique, est éminemment intellectuel : toute faiblesse du magistère dans ce domaine ouvre la porte aux errements et aux hérésies.


Aucun commentaire: