dimanche, décembre 15, 2013

L'hérésie d'Orléans

En 1022, des chanoines de la cathédrale d'Orléans soutiennent des thèses hérétiques. Bien qu'il soit difficile de faire la part des choses dans les accusations, il semble qu'on soit allé jusqu'à des déclarations d'athéisme et à la contestation de dogmes catholiques fondamentaux (le sacrement du baptême, par exemple).

Evidemment, à l'époque, tout ce petit monde fut promptement condamné au bucher.

Pourquoi vous en parlè-je ?

Parce que de nombreux traits de caractère des cathophobes de gouvernement (les Vallaud-Machin, les Peillon, les Taubira et compagnie) m'irritent, mais un surnage, est plus encore irritant que tous les autres : leur insupportable vanité d'imbéciles.

Quand on ne sait rien, que, de plus, on est un peu con, il est facile d'imaginer que tout commence avec soi, ou avec un des deux ou trois auteurs que l'on a lus (Ferdinand Buisson ...).

Mais, non, la critique de l'Eglise est aussi vieille que l'Eglise et il a déjà été répondu mille fois aux objections dont le gouvernement croit apporter la révélation au petit peuple ignare (heureusement qu'on est là, qu'est-ce qu'il ferait sans nous ? ...).

Je suis persuadé que pour faire un bon dictateur totalitaire, il ne faut pas être cultivé, juste avoir un vernis culturel,  sinon on prend du recul, on prend pitié et ça foire.

C'est pourquoi le gouvernement Hollande me semble particulièrement qualifié pour installer un totalitarisme mou : tous les ministres ont cette suffisance des insuffisants, indispensable à la fonction dans un ministère totalitaire.

Aucun commentaire: