lundi, décembre 16, 2013

Euthanasie : toujours la même technique de propagande


La démarche propagandiste de la gauche à propos de l'euthanasie commence à me courir.

C'est toujours le même cinéma :

> on monte en épingle quelques cas. On fait dans le lacrymal sans retenue. Aucune pudeur.

> on disqualifie tout contradicteur comme un ennemi du genre humain, sans coeur, sans tripes, qui n'a jamais souffert lui et patati et patata.

> on enrobe la saloperie d'un beau vocable («mariage pour tous», «mourir dans la dignité», ...)

> puis on nous raconte que, de toute façon, c'est inéluctable, ça finira par arriver, alors pourquoi vous y opposer ? Toute résistance est inutile.

> Et hop, une ignominie majeure passe comme une lettre à la poste, la droite molle étant aux abonnés absents, tétanisée à l'idée de s'opposer au «progrès».

Ca me gonfle que les gauchistes nous prennent pour des cons et que, jusqu'à  un certain point, ça marche.

En tout cas, le rouleau compresseur nihiliste est en marche et il est difficile de l'arrêter.

S'agissant du cas spécifique de l'euthanasie, on sait parfaitement comment cela va finir : on pique pépé avant de partir en vacances et on prend rendez-vous avec le notaire pour le retour des vacances.



Aucun commentaire: