samedi, janvier 11, 2014

Dieudonné, fils de Gayssot et de Taubira

Le parcours de Dieudonné est intéressant : il a essayé de faire un film sur l'esclavage comme Lanzman a fait avec Shoah à propos du génocide juif. Les producteurs l'ont envoyé chier d'où il a conclu qu'il était victime du lobby juif (dans l'antisémitisme de Dieudonné, on retrouve assez peu de la thématique antisémite de droite mais beaucoup de la thématique antisémite de gauche, à base d'anticapitalisme mondialisé).

Et son  petit business a pu se développer parce qu'il était seul sur le créneau des briseurs de tabous du politiquement correct. En tant que noir, il pouvait dire des choses qui auraient envoyé depuis longtemps un blanc en taule.

Dieudonné est le produit de la culpabilisation shoahtique et de l'obsession raciale, saupoudré de concurrence victimaire.  Sans compter que son public doit beaucoup à la France «diverse».

Autement dit, Dieudonné est le fils spirituel de Gayssot et de Taubira, un pur rejeton de la gauche «morale». Bravo les gars ! Continuez comme ça, avec votre «moraline» à deux balles et ses brillants résultats.

Mais, bien entendu, aucun des êtres supérieurement intelligents qui nous gouvernent n'envisage d'abroger les lois Pleven, Gayssot et Taubira : elles leur sont si utiles pour susciter des ennemis en carton qu'ils combattent avec leurs sabres de bois.

Aucun commentaire: