mercredi, janvier 01, 2014

Etat-mère contre Etat-père

Je ne connais pas Jean-Luc Gréau, mais je suis en plein accord avec cette analyse :

Etat-mère contre Etat-père

Certains s'étonnent d'un précédent billet où je témoigne du respect à Jean-Pierre Chevènement. C'est pourtant simple : il s'est à peu près systématiquement trompé en économie et pas mal en politique mais lui, au moins, ne se résigne pas à la sortie de la France de l'histoire.

C'est une qualité unique parmi nos politiciens, de gauche comme de droite. C'est un élu de droite qui a dit quelque chose comme «la France avec l'Allemagne fait pitié, la France sans l'Allemagne fait rire». Ce qui en dit long sur la vivacité du sentiment patriotique de politiciens qui aspirent à gouverner notre pays.

Un patriote réaliste peut le penser, mais celui lui aurait arraché les tripes de l'avouer.

Aucun commentaire: