dimanche, mars 16, 2014

François Delpla sur Monuments Men et autres navets

François Delpla sur Monuments Men et autres navets

François Delpla est un gauchiste mais je le respecte en tant qu'historien.

Dans l'alternative «on ne peut pas être de gauche, intelligent et honnête», il n'y a aucun doute qu'il est intelligent. Mais il a cette virtuosité intellectuelle des bons élèves français.

Il a toujours réponse à tout, à la manière des sophistes : l'adversaire admet sa défaite mais n'est pas convaincu, il sent qu'il y a quelque chose qui cloche, qu'il s'est fait avoir.

A mon avis, François n'a pas assez démonté de moteurs : face à un moteur en panne, soit on trouve la panne, soit on ne la trouve pas. Les arguments les plus subtiles, les pirouettes intellectuelles les plus prodigieuses, ne prévalent pas. Je ne cite pas cette ordalie mécanique par hasard : les deux seul hommes que je connaisse dont je ne suis pas loin de considérer qu'ils ont toujours raison (soit ils savent, soit ils se taisent et écoutent) sont, pour l'un, un mécanicien exceptionnel et, pour l'autre, un mécanicien tout à fait présentable (bien que normalien :-).

Mais, je me rassure, la voix de François ne pèse pas dans l'urne plus que la mienne.

Cependant, François est un historien tout à fait intéressant et novateur.

Aucun commentaire: