vendredi, mars 21, 2014

Olivier Berruyer sur l'Ukraine



Je suis rarement d'accord avec Olivier Berruyer, mais, pour le coup, je n'ai pas grand'chose à en dire. Probablement qu'il prend un peu trop pour argent comptant les chiffres de la propagande russe mais cela ne remet pas en question ses deux conclusions, que je partage :

• l'idéologie européiste et sa tentative d'extension indéfinie sont devenues les premiers facteurs de troubles géopolitiques en Europe. Pour tout un tas de raisons, tant internes qu'externes, les gouvernements européens devraient remettre les enfoirés de Bruxelles à leur place, ce sont des fous irresponsables.

Je trouve souvent que la realpolitik est à courte vue. Cependant, le messianisme européiste, qui fait fi des histoires et des cultures, me semble encore plus dangereux.

• un modus vivendi raisonnable doit être trouvé avec les Russes de manière à ce que l'Ukraine reste une zone tampon neutre.

Aucun commentaire: