mardi, mars 04, 2014

Politique : l'union fait-elle vraiment la force ?

On nous vend l'Europe, voire l'Occident, avec l'argument «L'union fait la force», sous-entendu «Big is beautiful».

Le raisonnement est le suivant : face aux empires américain, chinois, russe et indien, il faut un empire européen.

Dans le domaine économique, qui est justement celui par lequel a été commencée l'union européenne, c'est tout simplement faux, sans aucune rémission. La Suisse ou Singapour seront encore très longtemps plus prospères que les empires (1). On peut donc dire que l'union européenne est née sur une erreur d'analyse (comme je dis souvent, les Etats-Unis d'Europe, c'est une idée du XIXème siècle portée par des hommes nés au XIXème siècle - Gasperi, Monnet, Schumann).

Restent alors les domaines militaire, diplomatique et culturel.

Il faut entrer dans les détails, ne pas en rester aux pétitions de principe, tout dépend de la manière dont on s'y prend :  vaut-il mieux un empire européen mal gaulé ou des pays bien dans leur peau qui passent des alliances au cas par cas ?

Or, je ne vois aucune union diplomatique et militaire (laissons le culturel de coté pour l'instant) qui puisse se faire de manière efficace. Une délégation de souveraineté, dans ces domaines qui justifient l'existence des Etats, est impossible à moins de renoncer à exister en tant que nation.

Cette mise à mort des nations est une obsession des fondateurs de l'UE reposant, à mon avis, sur une analyse erronée des causes des deux guerres mondiales. Comme toute utopie, elle ne peut qu'échouer après avoir engendré, évidemment, de grandes souffrances chez des gens qui ne demandaient rien (c'est une règle chez les utopistes que de faire porter à d'autres les conséquences de leurs folies).

Je peux cependant comprendre que certains souhaitent cette union militaire et diplomatique : dans  ces domaines, il se peut que le nombre compte. Mais pas toujours : l'Afrique est très peuplée mais est insignifiante sur la scène internationale.

Résumons. L'union économique n'est pas souhaitable. L'union militaire et diplomatique est peut-être souhaitable mais impossible.

Proverbe pour proverbe. A «L'union fait la force» répond «Mieux vaut être seul que mal accompagné».

***********
(1) : c'est le problème de l'information bon marché. Quand l'information est surabondante, mieux vaut être petit et agile pour l'exploiter.


Aucun commentaire: