dimanche, mars 23, 2014

Tyrannie molle ou tyrannie dure ?

L’erreur de la tyrannie molle, un concept au service des Maîtres Par Bruno Bertez

J'ai toujours autant de mal avec le style et certaines idées de Bruno Bertez, mais ses articles suscitent toujours d'intéressantes réflexions.

J'emploie beaucoup sur ce blog l'idée de totalitarisme mou. J'ai donc pris cet article directement pour moi.

Pour tout vous avouer : quand j'ai commencé à utiliser cette idée, je pensais «totalitarisme» tout court, j'ai ajouté «mou» pour ne point trop vous choquer, amis lecteurs. Bruno Bertez a raison, je me suis dégonflé, je n'ai pas assumé ce que je pensais vraiment.

Car, ce qui caractérise le totalitarisme, ce ne sont pas les moyens, plus ou moins durs, le goulag ou France Info en continu, mais la volonté : changer la nature humaine. Se faisant, ne plus distinguer entre public et privé et vouloir gouverner tout l'homme, d'où le terme totalitarisme.

Or, encore plus que le gouvernement Sarkozy, le gouvernement Hollande tombe exactement dans cette définition du totalitarisme.

Aucun commentaire: