mercredi, août 06, 2014

La planète des singes : l'affrontement

A voir pour une chose : César, le bien nommé, chef des singes.

Voilà où est tombé Hollywood (et le monde occidental) : pour qu'il y ait un bon chef, il faut que ce soit un singe.

Les chefs humains sont trop compliqués, trop sentimentaux, trop phraseurs. Bref, ce ne sont pas des chefs. César va à l'essentiel (comme disait Malraux de Jeanne d'Arc et de De Gaulle) : protéger sa famille et son clan, éviter la guerre s'il peut, la faire bien s'il doit.



Aucun commentaire: