lundi, septembre 29, 2014

L'école des femmes

J'aime L'école des femmes beaucoup moins que Le misanthrope, à l'inverse du public de Molière.

Il y a une raison fondamentale : l'évolution des moeurs. Le cocu faisait rire, désormais il fait pleurer. Le cocu n'est plus le pater familias tout puissant et trompé mais le pauvre homme forclos qui devient inutile dès l'engrossement de madame.

De plus, cette pièce trace des psychologies beaucoup trop sommaires.

Mais la version télévisée avec Bernard Blier et Isabelle Adjani était plaisante :



Quel dommage que cette extraordinaire actrice n'ait ensuite pas pu se dégager des rôles de folles.

Aucun commentaire: