jeudi, novembre 06, 2014

Pour ceux qui s'intéressent encore à François Hollande

Je n'en ai plus rien à faire de François Hollande.Mais si cette curiosité politique intéresse encore certains d'entre vous ...

Les Français saisis par l'angoisse

Conservatisme, copinage et peur du conflit : les trois dépendances de François Hollande

J'apprécie que l'auteur cite comme vieille lune de la politique française, pétition de principe que rien ne démontre, la prétendue nécessité du couple franco-allemand.

Je vous rappelle un autre billet :

Un ami parle à Brague d'un président de la république qu'il a connu : «C'est un salaud : il ne croit en rien». Il ajoute, pensant atténuer son jugement, «Il croit en l'Europe». Rémi Brague se demande si cela atténue vraiment le jugement, si croire en une Europe anhistorique et déculturée n'est pas au contraire la forme ultime du nihilisme politique.

Aucun commentaire: