mercredi, décembre 31, 2014

Famille Bélier

Une adolescente entendante dans une famille de paysans sourds découvre sa propre voix et l'amour.

Anecdote : le père, bien que sourd, se lance en campagne municipale pour combattre le maire véreux. Il se forme en lisant les oeuvres complètes de François Hollande ! Au cours d'une réunion électorale plus vraie que nature, qui rappellera des souvenirs à ceux qui ont déjà vécu la chose, il traite ses (futurs) électeurs d'assistés et de geignards en langage des signes, mais il finit par être élu.

Le critique du Figaro s'en donne à coeur joie : La presse qui pense va sûrement détester cette comédie optimiste, joyeuse et sans prétention. Et les spectateurs la plébisciter. Bien entendu.

Il pousse même plus loin l'analyse : Le triomphe de La famille Bélier ou la revanche de la France périphérique.

Il reste que l'actrice principale, Louana Emera, est touchante et juste. Si sa carrière n'est pas écrasée par ce film, on devrait en reparler.

Comme le note  encore avec justesse le critique du Figaro, c'est plus une histoire d'émancipation réussie que d'handicapés.

Aucun commentaire: