mercredi, décembre 17, 2014

L'hystérisation des débats en panne ?


Eric Zemmour a tenu les propos suivants :
Eric Zemmour : « Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller. »
Question : « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter[le journaliste a reconnu ne pas avoir employer ce mot dans sa vraie question à Zemmour, que c'est un résumé] 5 millions de musulmans français ? »
Eric Zemmour : « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien  qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »
Question : « [Vous parlez d'exodes provoqués par] des tragédies immenses. »
Eric Zemmour : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes [vivent ici], en France, [mais] ne veulent pas vivre à la française. »

Les propos de Zemmour sont d'une grande banalité, au moins pour les Français qui ne vivent pas dans la bulle bobo.

Quand Zemmour dit depuis des années que le renoncement à nous-mêmes conjugué au Grand Remplacement et à l'islamisation prépare la guerre civile, il sous-entend évidemment qu'il y aura des vaincus, des expulsés ou des soumis. Donc rien de nouveau.

L'étonnant est ailleurs.

Le ministre de l'intérieur a cru devoir réagir avec le galimatias «républicain» habituel :

Bernard Cazeneuve condamne avec une extrême fermeté les propos tenus par Eric Zemmour concernant les musulmans de France

Cependant, les propos zemmouriens, de nature à provoquer une tempête chez les traqueurs obsessionnels de «dérapage», les petits juges du patinage médiatique, ne suscitent guère de réactions.

Est-ce à dire que les ventes du bouquin de Zemmour les font se tenir cois ? Que Zemmour a enfin remporté une manche dans le combat médiatique ?

Aucun commentaire: