mardi, janvier 13, 2015

Le déni par amalgame : «Les terroristes n'avaient ni couleur ni religion»

Lors de la cérémonie d'hommage aux victimes des récents attentats, François Hollande, paraît-il président de la république a eu cette phrase stupéfiante : «Les terroristes n'avaient ni couleur ni religion».

Il accole une vérité (ces attentats n'avait pas un motif racial) pour faire passer, par amalgame, un énorme mensonge (ces attentats n'avait pas un motif religieux).

Les terroristes se réclamaient (à tort ou à raison, c'est un autre débat et vous connaissez mon opinion) d'une religion précise et étaient soutenus par une organisation se réclamant de la même religion.

Devant une telle lâcheté intellectuelle, comment les Français se sentiraient-ils protégés ? Les journalistes, toujours cons comme des manches, s'étonnent que François Hollande ne monte que de 5 % dans les sondages. Il n'y a vraiment pas de quoi s'étonner !

Aucun commentaire: