mardi, janvier 13, 2015

Le dilemme liberté / lutte contre le terrorisme est un problème de lâches

Il y a une manière simple de concilier liberté et lutte contre le terrorisme islamique : traiter le problème au fond et non pas seulement dans ses symptômes.

1) réduire drastiquement immigration et naturalisations. C'est le point essentiel.

2) créer un délit d'islamisme. Combattre toutes les manifestations de désintégration : rétablir la viande de porc dans les cantines scolaires, appliquer strictement la loi sur le voile, cesser de financer les mosquées, interdire les prières de rue, rétablir le contrôle des prénoms, etc.

3) arrêter la pompe aspirante de l'assistanat. Et pour tout le monde, puisqu'il y a des islamistes français.

4) mener une politique étrangère cohérente (désolé pour le PSG).

C'est parce que nos politiciens ne veulent pas traiter les problèmes au fond, par lâcheté et par pusillanimité,  qu'ils sont obligés de faire des lois orwelliennes, qui d'ailleurs les arrangent, car elles renforcent leurs pouvoirs et peuvent servir contre d'autres que les islamistes.

Les Français sont seuls, abandonnés par leur classe dirigeante. Comme d'habitude.

Aucun commentaire: