dimanche, janvier 04, 2015

Un bon banquier allemand, c'est un banquier suisse alémanique

C'est marrant, cette persistance de traits culturels à travers les âges.

De même qu'ils sont bons en tactique et nuls en stratégie, les Allemands sont bons en industrie et nuls en économie. Ils veulent «punir» la Grèce. Ils sont cons comme des manches, l'économie n'a rien à voir avec la morale, c'est la science du sordide (d'après Alfred Sauvy).

Paraît-il que l'idée qui traine à Berlin en ce moment est qu'une sortie de la Grèce de la zone Euro n'aura aucune conséquence fâcheuse pour le reste de la zone.

S'il y a une seule personne qui croit cela, elle est à enfermer d'urgence.

Oui, la sortie de la Grèce n'aura aucune conséquence fâcheuse comme la faillite de la banque Lehman n'a eu aucune conséquence fâcheuse.

Croire qu'on peut envoyer le signal «une sortie de l'Euro par le bas est possible» sans déclencher aussitôt une attaque débridée sur les pays les plus faibles que seul le contrôle des changes pourra arrêter, c'est croire au Père Noël.

Peut-être est-ce là une tactique maladroite des Allemands pour se débarrasser de l'Euro sans en porter la responsabilité.

Je souhaite que l'Euro explose et, notamment, que la France en sorte. Mais si cela pouvait se faire autrement que dans une folle panique et l'improvisation la plus totale, je préfèrerais.

Aucun commentaire: