vendredi, mars 27, 2015

Accident de l'A320 de Germanwings : le mystère du Mal

Je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger, paraît-il. Je suis capable d'empathie : je peux comprendre que des hommes fassent ce que je ne ferai pas.

Je peux, par exemple, comprendre les terroristes qui font des attentats-suicides : je crois que j'imagine assez bien ce qui se passe dans leur tête. Je peux aussi comprendre qu'on se suicide par dépression.

En revanche, qu'on se suicide par dépression en entrainant 146 personnes dans sa mort dépasse mon entendement. On a essayé de me l'expliquer, je comprenais les mots, mais pas les idées et les sentiments qu'ils appelaient.

Alors, il reste l'explication ultime : le Mal qui est en chaque homme. Même le pape ne semble plus trop y croire, j'ai été choqué par certains de ses propos sur les terroristes islamistes qui donnaient à penser qu'ils étaient dans l'erreur mais qu'ils n'avaient peut-être pas mauvais fond.

Pourtant, le Mal est ce qui permet, non pas d'expliquer, car il est mystérieux, mais, au moins, d'appréhender, qu'on puisse se suicider sans se préoccuper des 146 personnes derrière.





Aucun commentaire: