lundi, mars 16, 2015

Une Europe détestable, conduite par des gens méprisables

Une Europe détestable, conduite par des gens méprisables

Comme d'habitude avec Charles Gave, son analyse économique ne souffre pas de contestation. En revanche, son analyse politique pèche par excès d'optimisme, voire par naïveté.

Il semble croire que le tropisme anti-démocratique des européistes est uniquement circonstanciel, du à la réunification allemande. Or, il paraît beaucoup plus profond, puisque commun à tout le monde occidental.

On peut facilement citer le plus célèbre ouvrage sur la question, La révolte des élites.







Aucun commentaire: