jeudi, avril 02, 2015

Les chambres à gaz sont-elles un point de détail de l’histoire ?

Les chambres à gaz sont-elles un détail de l’histoire ?

La réponse à cette question est fort simple : le judéocide nazi n’est pas du tout un détail, c’est un sommet d’horreur aux confluents de plusieurs influences maléfiques. Le judéocide est ce qui fait que la seconde guerre mondiale n’est pas une guerre « classique », pour les ressources, le territoire et le pouvoir mais une guerre idéologique.

Les chambres à gaz, en tant que moyen d’exterminer les juifs, sont effectivement un point de détail : peu importe la façon de tuer. D’ailleurs, la majorité des juifs ne sont pas morts dans les chambres à gaz.

Lorsque Jean-Jacques Bourdin et Jean-Marie Le Pen, deux salopards provocateurs, qui se valent bien dans la provocation, abordent le sujet, ils font bien attention de ne pas être clairs. Ainsi on entend « Les chambres à gaz sont-elles un détail de l’histoire ? » et l’on croit entendre « Le judéocide est-il un détail de l’histoire ? ».

Et les journalistes de sauter sur cette ambiguïté volontairement entretenue et de sommer Marine Le Pen de renier son père. C’est pas joli joli ça, de sommer une fille de renier son père. Mais les journalistes et la morale élémentaire … Les journalistes sont des vautours.

Tout cela est un jeu dont les dupes sont les Français qui aimeraient bien qu’on leur parle de ce qui se passe aujourd’hui plutôt que de ce qui s’est passé il y a quatre-vingt ans.



Aucun commentaire: