lundi, mai 11, 2015

Commémoration du 9 mai: Poutine tout seul ?

Commémoration du 9 mai: Poutine tout seul ?

************
Dans le quartier de Lefortovo à Moscou, se trouve le cimetière de Wedensk qui comprend le carré des pilotes Français de Normandie Niémen tués en opération. Régulièrement fleuri, il n’aura pourtant pas la visite de François Hollande le 9 mai prochain. Qui s’en moque. Lors des obsèques aux invalides d’un des plus illustres d’entre eux, le Compagnon de la Libération Roland de la Poype en octobre 2013, le gouvernement français ne s’était pas fait représenter. Le gouvernement Russe si, accompagné des Choeurs de l’Armée Rouge. Il faut croire que ces moujiks, ont le sens des convenances.

L’absence de François Hollande, il est probable que Vladimir Poutine s’en moque. Pire, cela doit l’arranger et le conforter que celui-ci se dispense de venir rendre hommage à des soldats français. Et à travers eux à tous ces soldats soviétiques, les «frontovikis », les guerriers du froid dont les énormes sacrifices ont permis, qu’on le veuille ou non, de sauver la civilisation. Accomplir ce geste, tout en maintenant l’expression de ses désaccords, aurait eu une belle portée politique.

L’historien Yves Donjon venu à Moscou en mai 2011 à l’occasion des célébrations consacrées au Jour de la Victoire avait pris un taxi. Quand le chauffeur appris pour quelle raison il était là, il refusa d’accepter de l’argent du trajet, disant simplement : « Merci de vous souvenir ». Encore faut-il avoir de la mémoire.
************

Vous avez compris que tout cela est, de la part de Hollande, un mélange peu ragoutant de servilité (faire le caniche des Américains), de bassesse (pas de respect pour les morts) et d'inculture crasse (l'histoire se résume à des clichés erronés et de toute façon mal digérés).

Gnougnafier un jour, gougnafier toujours.




Aucun commentaire: