jeudi, mai 07, 2015

Dalrymple : fascists in kilts

Dalrymple : fascists in kilts

L'analyse de Dalrymple me semble un peu radicale mais, soyons clairs, bien que je sois assez girondin et adepte du principe de subsidiarité, les indépendantistes écossais n'ont jamais eu ma sympathie et Dalrymple met des mots sur mon antipathie.

Mon attachement à la subsidiarité est contrebalancé par le fait que les régionalistes sont souvent d'un provincialisme ridicule. Discuter avec des bretons bretonnants ou des corses corsicants peut être à se pisser dessus de rire (1). Pas toujours mais souvent.


****************
(1) Et, petit à petit, les voilà qui se montent

Le cou jusqu'à penser que le crottin fait par

Les chevaux, même en bois, rend jaloux tout le monde,

Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part,

Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part.

C'est pas un lieu commun celui de leur naissance,

Ils plaignent de tout coeur les pauvres malchanceux,

Les petits maladroits qui n'eur’nt pas la présence,

La présence d'esprit de voir le jour chez eux.

Aucun commentaire: