dimanche, mai 31, 2015

Pour le juif, le chrétien est un crétin

Dans son dernier livre, Alain Besançon essaie de donner un point de vue des religions les unes pour les autres. D'après lui, pour le juif, le chrétien est un crétin. Trop sentimental, trop mièvre, pas assez au courant de la dureté du monde, trop prompt à se retirer de ce monde difficile.

Or, cette accusation tombe juste : il n'y pas loin de l'amour chrétien au sentimentalisme sirupeux et à la mièvrerie bêbête, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

Le danger est permanent et peut saisir n'importe quel chrétien. Quand on lit certaines déclarations du pape sur les islamistes, on se demande s'il parle de vilains garnements ou d'affreux terroristes.

Un chrétien averti en vaut deux.

Ce billet est un prétexte pour vous évoquer Alain Besançon.



Aucun commentaire: