samedi, juin 13, 2015

Dollar, le privilège américain

Discussion avec quelqu'un qui n'y comprenait rien. Résumons.

Tant que le dollar est la monnaie des échanges internationaux, le déficit commercial américain est une nécessité vitale pour le commerce mondial.

En effet, comment les Américains exportent-ils les dollars qui permettent les transactions partout dans le monde ? En achetant des biens à l'étranger. S'ils cessent d'acheter des biens à l'étranger, les étrangers cessent de recevoir les dollars qu'ils utilisent ensuite pour leurs transactions et le commerce mondial se prend une claque.

C'est ce qui est en train de se passer avec la remontée du dollar. Notamment, les pays dits émergents qui ont emprunté en dollars sont asphyxiés. Avec la crise de l'agonie de l'Euro, les années jusqu'à 2020 vont être intéressantes.

Bien fait pour leur gueule, ils n'avaient qu'à tirer les leçons des crises précédentes et ne pas emprunter en dollars, quoiqu'il leur en coutât.

Il y a des gens qui ont compris et qui essaient de substituer leur monnaie au dollar comme monnaie internationale : les Européens les Chinois. Ils rament mais ils essaient.

Les dollars reviennent ensuite aux Etats-Unis sous forme d'achats de bons du trésor américains (un déficit budgétaire a toujours pour pendant un  déficit commercial. En France aussi : si on voulait vraiment réduire le déficit commercial, il suffirait que l'Etat français cesse de vivre à crédit).

Aucun commentaire: