samedi, août 15, 2015

Sommes nous condamnés à des Herriot ?

Je lis cette phrase de Georges Ayache, dans la droite ligne de «la république gouverne mal mais se défend bien» :

«S'il était incapable d'agir, le système [de la IIIème république] savait fort bien inhiber les initiatives, entouré de ce halo de bonne conscience démocratique républicaine qui le conduirait à la catastrophe de 1940.»

Je songe à Edouard Herriot, qui, pendant que la France sombrait, pensait à sauver Lyon.

Herriot, résumé en quelques mots cinglants de De Gaulle : « Je lui demandai d'aider à la reconstruction de la France ; il me déclara qu'il se consacrerait à restaurer le parti radical ».

Quant aux fameux 80 qui avaient refusé les pleins pouvoirs à Pétain, De Gaulle n'était pas plus aimable : « Ce n'est pas la Résistance que de défendre son fromage. »

Le parlementarisme nous condamne-y-il aux Herriot ?




Aucun commentaire: