samedi, octobre 03, 2015

Premiers crus

La terre, la vigne, la transmission : un film intensément nauséabond.

Mais ça manque de jus, de bruit et de fureur : il y avait le potentiel pour un roi Lear des vignes et on se retrouve avec un épisode d'Hélène et les garçons.

 Mais vous pouvez aller le voir si vous aimez le vin (ça fait du monde).


Aucun commentaire: