vendredi, novembre 06, 2015

Un jugement sur François Hollande

Porté de nature, accoutumé par le régime, à aborder les affaires par le bas, François Hollande tenait que, quoi qu'il arrive, il importe d'être au pouvoir, qu'un certain degré d'astuce maîtrise toujours la conjoncture, qu'il n'est point d'événement qui ne se puisse tourner, d'hommes qui ne soient maniables. Il avait, dans le cataclysme, ressenti le malheur du pays mais aussi l'occasion de prendre les rênes et d'appliquer sur une vaste échelle la capacité qu'il avait de composer avec n'importe quoi. Il jugea qu'il était possible de tirer parti du pire, d'utiliser jusqu'à la servitude, de s'associer même à l'envahisseur. Pour mener sa politique, il renonça à l'honneur du pays, à l'indépendance de l'État et à la fierté nationale.

Aucun commentaire: