samedi, décembre 19, 2015

Le blog de Raymond Ibrahim

L'excellent blog de Raymond Ibrahim (hélas en anglais, c'est pourquoi j'écris en dessous de chaque article un résumé très succinct). C'est clair, logique, limpide  :

Islamic Jihad: Symptom of a Western Cause 

L'islamisme n'est fort que de nos faiblesses. Nous avons tous les moyens matériels de l'éradiquer, le problème est dans nos têtes. Il faudrait passer de «Bisounours masochiste» à «Occidental couillu et fier de l'être» et c'est pas gagné. Comme Raymond Ibrahim le fait remarquer, accuser les «élites», c'est se défausser : après tout, ce mollasson (voire cette taupe muze) d'Obama a été élu deux fois, il s'est donc bien trouvé une majorité des votants pour mettre son nom dans l'urne.
 
“But ISIS Kills More Muslims Than Non-Muslims!”

L'argument débile à la Naulleau (ce connard) «Ah oui, mais hein, bon, les islamistes tuent plus de musulmans que non-musulmans» (tout de même repris par Obama, Hollande et tous les salauds aux manettes) est spécieux.

De son point de vue, l'islamiste ne tue jamais de musulman. Pour l'islamiste sunnite, le chiite est un non-musulman. Le musulman qui va à un concert au Bataclan et qui se prend une balle est un non-musulman.

Autrement dit, toutes les victimes de l'islamisme sont, du point de vue du bourreau, des non-musulmans, donc l'argument «les islamistes tuent plus de musulmans que non-musulmans» ne démontre rien, ne signifie rien sauf la couardise de notre caste dirigeante à regarder la réalité en face : les islamistes tuent tous ceux qui ne sont pas de leur bord, l'islam est une religion violente, massacreuse et conquérante.

Et, si par malheur, un vrai bon musulman  est tué dans un attentat islamiste comme victime collatérale, c'est permis puisqu'il est martyr et va directement au paradis. Il faut juste dédommager la famille (s'il reste des sous  pour le djihad).

Enfin, le plus terrifiant :

Muhammad in Medina: from Refugee to Conqueror

On nous rebat les oreilles avec l'accueil obligatoire des pseudo-réfugiés à cause de la Sainte Famille fuyant les persécutions. Mais il y a un exemple beaucoup plus approprié, étant donné la religion des pseudo-réfugiés : leur modèle en personne, Mahomet.

Fuyant La Mecque, il est accueilli par les Médinois avec sa famille et sa suite. Finissant par prendre le pouvoir, il exile ses hôtes, les massacre ou les soumet.

Nous rappelant que Mahomet est le «beau modèle» que doit suivre tout musulman, nous ne pouvons nourrir aucun doute sur les conséquences de l'invasion migratoire en cours.

D'ailleurs, cette conséquence se manifeste déjà dans des milliers de quartiers de France, où ce sont les autochtones qui s'intègrent aux nouveaux arrivants.

Aucun commentaire: