samedi, janvier 30, 2016

Najat et l'islamiste vus par Bob

Commentaire de Bob Marchenoir trouvé chez Philippe Bilger :


La réaction de Najat Vallaud-Belkacem lors de cette émission n'a rien de mystérieux, d'étonnant ou d'inattendu. Sauf pour ceux qui n'ont pas compris comment fonctionne l'islam.

Ce que toute la France a pu voir à cet instant, que dis-je : toucher du doigt, c'est l'absurdité de la notion d'islam modéré, l'inexistence d'une telle chose et la raison pour laquelle elle ne peut pas exister.

La "sidération" de Najat Vallaud-Belkacem à cet instant n'est en rien propre à sa personne ou à son parti politique : c'est exactement ainsi que se passent les choses pour tous les musulmans, à travers tout le monde islamique, toujours.
Premièrement, l'islam lui-même génère sans cesse ce que les ignorants appellent des islamistes, c'est-à-dire, en fait, de vrais musulmans, des musulmans fervents qui suivent fidèlement leur dogme, et qui par conséquent sont maximalistes et réactionnaires -- en ce sens qu'ils reviennent sans cesse au Coran, aux origines, à la vie de Mahomet, à la doctrine originelle inaltérée par les accommodements du monde et de la modernité.
Deuxièmement, les prétendus musulmans modérés (ici, Najat Vallaud-Belkacem), qui ne sont autre que des musulmans pas vraiment musulmans, de mauvais musulmans pour le dire plus brutalement, se taisent lorsque la voix des "islamistes" s'élève ; d'abord parce que ce que proclament ces derniers est incontestable (ce n'est ni plus ni moins que le dogme musulman), ensuite parce que ces proclamations utilisent, pour subjuguer les autres, ce qui est, également, tout à fait central dans le dogme et dans la culture islamiques : à savoir l'intimidation, la menace plus ou moins voilée, bref le terrorisme, auquel il suffit de mettre ses menaces à exécution "très rarement", par le biais d'une"infime minorité de musulmans", pour être immédiatement et universellement efficace.
La preuve : Najat Vallaud-Belkacem se tait. Elle le dit elle-même : elle est "sidérée". La sidération, c'est une manifestation de peur extrême qui paralyse, face à une menace inéluctable.
Soit l'essence même du terrorisme. L'islam est une religion terroriste, c'est aussi simple que cela. Nous venons d'en avoir la preuve une fois de plus, grâce à la télévision française.
L'islam est une fausse religion, une religion de bandits, une secte, une idéologie pervertie qui a été créée par un brigand nommé Mahomet, pour mieux s'attacher sa bande de voyous et pour mieux subjuguer ses ennemis, afin de piller, violer, tuer et régner par la terreur.
Voilà le sale petit secret de l'islam, que tous les chrétiens connaissaient jadis, jusques et y compris le début du XXe siècle.
C'est aussi pour cela que partout où s'installent les musulmans, ils sont sur-représentés dans les statistiques de la délinquance : c'est que l'islam, c'est la délinquance. L'islam, c'est le dogme qui justifie, permet, encourage et excuse la délinquance. La vie du"prophète" n'est faite que de cela. Et les musulmans sont requis de suivre en tout l'exemple de Mahomet, le "beau modèle".
Comme tous les hommes ne sont pas des bandits, il y a des "musulmans" qui ne sont pas musulmans, ou pas beaucoup, ou moins que d'autres. Cela n'empêche qu'une culture et un univers mental millénaires sont portés par une population, et c'est toute cette population qui constitue une menace pour nous, puisqu'elle est porteuse de ce poison.
La preuve : Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'un des gouvernements les plus dirigistes et les plus puissants du monde (en ce sens qu'il a à sa disposition de multiples leviers, officiels ou souterrains, pour imposer sa volonté à ses opposants, et même les punir le cas échéant), eh bien Najat Vallaud-Belkacem elle-même est "sidérée". Et s'abstient.
En face d'un unique adversaire, au milieu de gens de son bord, et alors que nulle kalachnikov n'est pointée sur elle.
Si Najat Vallaud-Belkacem, "ministre de la République", capitule ainsi en rase campagne devant une menace aussi symbolique, que voulez-vous que fasse le musulman de base, le musulman "modéré", le musulman de France, le musulman laïc, comme disent ceux qui n'ont pas compris ? Et c'est sans parler du musulman d'Algérie, de Syrie ou d'Egypte...



J'apprécie ce commentaire parce qu'il synthétise en quelques lignes les raisons que nous avons de refuser l'immigration musulmane en France et de vouloir convertir ou renvoyer les musulmans qui s'y trouvent déjà.

Refuser, renvoyer ou convertir, il ne faut pas tourner autour du pot, ça veut dire guerre civile. L'alternative est désormais bien connue, c'est la Soumission, promue aujourd'hui par l'Etat. Mais tout n'est pas perdu, même si c'est mal parti.

Oui, c'est violent, oui, c'est sans nuances. Mais l'islam est ainsi : violent et sans nuances, il vise explicitement à soumettre toute l'humanité.

Les partisans de la non-violence inappropriée, de la nuance hors de propos, sont aujourd'hui les alliés objectifs, les idiots utiles, de l'oppression musulmane qui s'installe.







Aucun commentaire: