samedi, février 20, 2016

Mgr Pascal Roland alerte sur « l’idéologie véhiculée par l’islam »

Mgr Pascal Roland alerte sur « l’idéologie véhiculée par l’islam »

On peut conclure qu'il y a au moins deux évêques en France, Mgr Roland et Mgr Ravel, l'évêque aux armées, qui ne sont pas des débiles profonds ni des pleutres pétochards dès qu'on parle d'islam. Et si ça se trouve, il y en a d'autres.

Il n'y a pas de quoi se faire pipi dessus de joie, mais, par rapport aux déclarations affligeantes de certains évêques, cela rassure.

On remarque qu'il y aussi une bonne dose de cons parmi les curés, mais comment être surpris ?

Bien sûr, l'article se termine par le mensonge habituel : « Oui, Daech résulte bien d’une interprétation des textes sources, mais elle est contestée par la majorité des musulmans ».

En réalité, rien ne prouve la dernière partie de la phrase, ni même qu'elle ait un sens : les musulmans qui désapprouvent l'EIIL aujourd'hui quand ils sont en minorité dans un pays pourraient bien l'approuver demain s'ils étaient en majorité dans ce même pays. De plus, rien ne prouve que les musulmans hostiles à l'EIIL soient réellement majoritaires parmi leurs coreligionnaires, même aujourd'hui. Les sondages et études sur la question sont beaucoup plus inquiétants. Et puis, que signifie désapprouver ? Désapprouver le but et les méthodes ou seulement les méthodes ?

La prétendue majorité de musulmans hostiles à l'EIIL est une pétition de principe pour se rassurer à peu de frais, pour ne pas avoir le courage de regarder l'adversité en face. Tout le monde n'est pas comme Churchill, qui aimait « voir luire les yeux brillants du danger ».

En revanche, la première partie de la phrase, « Oui, Daech résulte bien d’une interprétation des textes sources » est intéressante. Voilà donc un curé chargé des relations avec les musulmans qui ne nous dit pas que l'EIIL n'est pas le vrai islam. Sa formulation est beaucoup plus prudente et c'est un progrès.

Une de mes relations qui passe beaucoup de temps sur internet (et qui se reconnaîtra sûrement) m'a un jour envoyé le magazine de l'EIIL version française à titre de curiosité (vu ses convictions, je ne doute pas qu'elle cherchait à connaître l'ennemi). J'ai été surpris de sa qualité. Qualité éditoriale : il se rapproche plus du Point ou de l'Express que d'une feuille de choux, la langue est très correcte, visiblement ce n'est pas écrit pas des z'yva de banlieue. Qualité intellectuelle aussi : un des sujets était justement de se moquer des gens qui prétendent que « DAECH n'est pas le vrai islam ». Or, l'argumentation était logique, charpentée, ça ne partait pas dans tous les sens. Pour vous dire le fond de ma pensée, c'est ce que j'ai lu de plus clair jusqu'à maintenant sur la question de savoir si l'EIIL est le vrai islam ou non. Le camp d'en face ne peut pas se contenter d'ânonner « DAECH n'est pas le vrai islam », il va falloir qu'il argumente Mais cela ne nous concerne pas vraiment, c'est le problème des musulmans, pas le nôtre.

Le nôtre est de savoir ce que nous sommes et ce que nous voulons. Je reste persuadé qu'il y a dans le christianisme tout ce qu'il faut pour adopter par rapport à l'islam l'attitude appropriée, c'est-à-dire combative.

Aucun commentaire: