samedi, mars 12, 2016

La France de Jean Yanne (D. de Roux)

Livre de 1974. D'actualité. Excellente préface de Richard Millet.

La France est un cadavre. On s'interroge sur la date du début du pourrissement : 1968 ? 1917 ? 1815 ? 1789 ? Pour ma part, je penche pour 1715, mort de Louis XIV. C'est le moment où la France est passée psychologiquement dans une position subordonnée, où elle a commencée, et elle n'a pas cessé depuis, à chercher des modèles à l'étranger, tour à tour anglais, prussien, américain, puis de nouveau anglais, allemand, etc.

Ce cadavre est aux ordres d'une bourgeoisie molle, elle-même très morte, mais qui ne cesse pas pour autant d'être impérieuse, tour à tour pétainiste, pro-chinoise, pro-khmer rouge, mitterrandiste, européiste, aujourd'hui hollando-juppéiste, elle a pour caractéristique, comme l'avait bien dit De Gaulle, d'être anti-nationale et de préférer ce qui est bas à ce qui est haut, ce qui est laid à ce qui est beau, ce qui est mou à ce qui est dur.

Le livre de Dominique de Roux est souvent obscur ou daté, mais il y a quelques pépites, comme celle-ci :

*********
Les nouveaux primates : l'ENA, les curés, les archevêques, combien de journalistes. Cet énarque, parce qu'il avait lu « Fins Bois » sur les étiquette, était persuadé que le cognac provenait de la distillation des branches.
*********


les-chinois-a-paris-jean-yanne-extrait-francais... par pixelvid

Aucun commentaire: